Fanny Bergeron-Labrecque

Les premiers pas !

Fanny enfile ses premiers chaussons de danse à l'âge de 4 ans, dans sa ville natale de Rouyn-Noranda.
Elle débute sa carrière d'enseignante, de chorégraphe et d'interprète en jazz, Vidéo Danse et danse moderne à Rouyn-Noranda de 2002 à 2005, alors qu'elle est encore adolescente.
Elle déménage ensuite à Sherbrooke pour ses études post-secondaires et poursuit l'enseignement du Vidéo Danse en parascolaire tout en perfectionnant sa technique en jazz à l'école Cadence pendant 2 ans.
En 2007, Fanny se joint à l'équipe de la nouvelle école « Contretemps ».

Un nouveau départ.

Fanny accepte le mandat de monter le programme de danse hip hop pour l'école Contretemps; elle entreprend alors de solidifier sa formation en danse urbaine afin d'offrir un enseignement de qualité. Pour ce faire, elle participe à de multiples ateliers organisés en région par Steve Bolton de « 8 Counts Dance Complexe » ainsi que par Prima Danse. De plus, elle suit, à maintes reprises, des classes de maître avec Alexandra « Spicey » Landé et Cindy « Goldy » McAuliffe à Montréal.

Enivrée par cette nouvelle passion, Fanny s'installe définitivement dans la métropole en 2010 pour se consacrer entièrement à l'apprentissage de la danse urbaine.
En 2012, elle est recrutée par la troupe Rebelz de l'école Urban Element et poursuit un entraînement intensif en hip hop avec Nindy Banks, Axelle Munezero, Ricky St-Jusna et Andy Michel pendant un an. C'est au sein de cette troupe que Fanny participe à plusieurs compétitions à Montréal et Lévis et fait ses débuts en « battles » à Montréal, Ottawa et New York.

Après son passage à Urban Element, elle continue de parfaire ses connaissances en hip hop avec Alexandra « Spicey » Landé, Frédérique « PAX » Dumas, Pierre-Michel « Afternoon » Jean-Louis et James « Jigsaw » Britton.
En parallèle, elle a élargi ses connaissances en danse urbaine en apprenant le Waacking avec Nedge Valmé et Axelle Munezero, le House avec Érich « dDimplz » Étienne et le Hustle avec Yvon « Crazy Smooth » Soglo.

Et maintenant…

Principalement autodidacte, Fanny travaille ardument au développement de sa propre signature en « freestyle » ainsi qu'en « battle » dans ses deux styles de prédilection, le hip hop et le Waacking, en s'inspirant de ses mentors, des professeurs qu'elle a côtoyés à Montréal et à New York ainsi que de ses partenaires d'entraînement.

Depuis 2013, elle enseigne le hip hop à l'Académie Dansetout de St-Jérôme en plus de participer annuellement à des stages de mise à niveau en danse urbaine en Abitibi-Témiscamingue en tant que professeure invitée.

Au printemps 2015, elle fonde le collectif de danse pluridisciplinaire Savage Queens avec Taylor Yeung et Krystina Dejean. Elles font leur début en performant dans la rue et en présentant leur création lors de diverses compétitions durant l'année 2016.
Après la publication de leur première pièce « Blooming of the Queens », filmée et montée par le quatrième membre du collectif María A. Munera, Savage Queens trouve sa place parmi les groupes de Waacking les plus influents de Montréal.
Désormais reconnue par la communauté de la danse urbaine Montréalaise pour leur style unique, Savage Queens envisage de poursuivre son ascension sur la scène professionnelle afin de promouvoir la danse urbaine à une plus grande audience.

Fanny joint le groupe professoral de l’École de Danse de Boucherville en 2016 en tant que responsable en hip-hop pour la Troupe Dcadanse, groupe élite en danse urbaine/funky.